Tourisme, l’Afrique se rapproche des grandes destinations de la planète

Tourisme, l’Afrique se rapproche des grandes destinations de la planète

Simon Mbelek

Selon la banque mondiale, l’Afrique a contribué à hauteur de 4% au tourisme mondial au cours de l’année 2016, un chiffre qui a été confirmé dans un rapport publié par la plateforme Jumia Travel, le leader panafricain de la réservation d’hôtels en ligne.

 

L’Afrique a toujours été considérée comme une réserve touristique capitale pour la planète. Les institutions de bretton woods (banque mondiale et fond monétaire international) affirmaient en 2013, que le tourisme pouvait être considéré comme un moteur de croissance pour ce continent peuplé de plus d’un milliard d’habitants. Ressources naturelles, diversité culturelle et abondance de sites écologiques sont quelques facteurs qui contribuent à la richesse touristique du continent noir. L’organisation de grands évènements culturels et économiques peuvent également intégrer la liste des facteurs qui contribuent au rayonnement du continent siège de la commission de l’Océan indien.

 

Malgré une conjoncture internationale et des chocs régionaux, les performances touristiques de l’Afrique sont restées solides en 2016. Les chiffres publiés en ce début d’année par la plateforme Jumia Travel, démontrent que le continent noir a pris du volume du moins en termes de nombre d’arrivées de touristes et les recettes générées par ces derniers.  On parle de plus de 60 millions d’arrivées de touristes enregistrés au cours de cette année soit une croissance de plus de 2% par rapport à l’année précédente où on avait enregistré une baisse d’environ 3%. On parle également de plus de 40 milliards de recettes d’exportation générées par ce secteur d’activité en un an. Cette évolution remarquable est sans doute due à des politiques de développement mises en place par les Etats depuis quelques années, mais également à un taux de pénétration internet qui connaît de plus en plus  une forte hausse selon les institutions internationales.

 

La hausse de la croissance touristique est imputable à certaines activités qui ont connu une forte croissance au cours de la dernière année. Hôtellerie, restauration, les agences de voyage, les compagnies aériennes ainsi que certaines activités de loisirs.

 

Les destinations phares!

 

Si le continent a connu une croissance de son activité touristique au cours de la dernière année, c’est en partie grâce à certaines destinations qui ont su tirer profit de l’ensemble des ressources disponibles. On peut citer des destinations comme le Nigéria, le Sénégal, la côte d’Ivoire, l’Afrique du Sud  et toutes les pays de l’Afrique de l’Est comme le Kenya, la Tanzanie ou encore l’Ethiopie.

 

Les obstacles

L’Afrique est confronté depuis de nombreuses années, à de multiples difficultés à participent à ralentir le développement de ses activités touristiques. Les attaques terroristes répertoriées dans certains pays et le manque de volonté politique peuvent être considérés comme des facteurs de ralentissement de l’activité touristique dans ce continent pourtant doté d’un potentiel inestimable. Il est donc impératif de conjuguer des efforts entre les Etats comme dans le cas de l’Asie-Pacifique, et de multiplier les actions de promotion de ce potentiel.

S.M