Réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA sur la situation au Sahara Occidental

Réunion du Conseil de paix et de sécurité de l'UA sur la situation au Sahara Occidental

Par Impact24

ADDIS ABEBA – Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) a annoncé la convocation, lundi à Addis Abeba, d’une  réunion ad hoc sur la situation au Sahara occidental.

La réunion se déroulera dans la grande salle de conférences de l’ancien centre de l’UA, a souligné le Conseil sur le site électronique de l’UA.

La réunion qui intervient au moment où les territoires sahraouis occupés connaissent plusieurs développements, constituera un véritable test pour le régime marocain qui s’était engagé récemment à respecter l’Acte constitutif de l’UA en vertu duquel il doit assister aux côtés de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) pour répondre aux préoccupations des membres du Conseil de paix et de sécurité de l’UA.

Les questions qui seront posées au Maroc lors de cette réunion concerneront l’interdiction de la mission de l’UA d’effectuer son travail dans la ville occupée d’El Ayoun et la violation du cessez le feu dans la région de Guerguerate, indique l’Agence de presse sahraouie (SPS).

Le représentant du Front Polisario à l’UA s’était réuni, le mois dernier, avec le président du Conseil de paix et de sécurité de l’UA, Smaïl Chergui, qu’il avait informé des derniers développements à Guerguerate.

 Source APS

1 COMMENTAIRE

  1. UN PLAN D’ATTAQUE AUX SAHRAOUIS ET VITE !
    Si la république arabe sahraouie ne trouve pas un plan d’attaque, elle s’en mordra les doigts, dans moins de cinq petites années. Pourquoi ? Avec le roi de Maroc qui vient de réintégrer l’Afrique, et, qui commence à distribuer des invitations (gratuites), il est certain que la fiesta commencera bientôt. Comme les épouses de ces hommes africains ne disent jamais non pour tout ce qui concerne les somptueuses demeures (cédées au dirham symbolique), aux soirées raffinées, ou coule à flot le champagne et les petites cigarettes qui font planer, nous pourrions des à présent et, à coup sûr, certifier que la plupart de ces chefs découvrirons, tout à coup, les vertus dans le plan sur l’autonomie du Sahara. C’est fou comme la fête sait donner des idées, et une fois habitués à la saga, ils pourront même avancer la thèse comme quoi le Maroc s’étend jusqu’à Tindouf et Bechar tout à la fois. C’est une course contre la montre qui commence pour nos voisins sahraouis, qui devront innover dès à présent, s’ils voudront garder encore le peu d’amis qu’ils auraient, avant qu’ils ne soient débauchés complètement. Comment faire ? Certains malins avancent l’idée de changer de textes aux membres de l’unité africaine, en interdisant l’entrée aux pays narcotrafiquants. Une idée, mais parlons plutôt de sortie, puisque le ver est déjà dans le fruit. L’autre solution avancée par d’autres est le recours à la force. « Toutes les options restent ouvertes », a prévenu le secrétaire général du Polisario, en faisant allusion, sans prononcer le terme, à une éventuelle reprise de la lutte armée.

Comments are closed.